50 fois plus belle.

On me fait souvent remarquer, non sans une certaine défiance, que je photographie souvent de "jeunes et jolies" femmes, que je n'ai pas beaucoup de mérite, que c'est plus facile. Dans l'absolu, ce n'est pas faux mais les choses me semblent un peu plus compliquées que ça. Il y a une quête certaine d'esthétisme dans mon travail et c'est vrai que dans ce cas, on peut dire qu'un beau corps va aider. Mais encore faudrait-il s'accorder sur ce qu'est un beau corps...

Notre société moderne nous bombarde d'images de femmes toutes plus rectifiées les unes que les autres et ces représentations deviennent petit à petit des références auxquelles aucune femme ne peut se comparer sans plonger dans une dépression profonde. 

Une femme (ou un homme d'ailleurs) mal dans son corps, déconnectée de celui-ci, ne sera jamais satisfaite de l'image qu'elle renvoie et ce corps ne trouvera jamais grâce à ces yeux, que ce soit à 20 ans ou à 40.

Pour moi (comme la vérité pour d'autres) la beauté est ailleurs. C'est cette petite flamme intérieure à laquelle j'essaie de me connecter pendant les séances. Une fois trouvée, elle rayonne et illumine les corps et les visages quels qu'ils soient.

Parmi les femmes qui font appel à moi, certaines n'ont plus 20 ans et le portent merveilleusement bien. Leur sagesse, leur expérience, leur vie de mères et parfois de grand-mères leur confèrent souvent une douce assurance. Et quand elles s'autorisent à se re-connecter à leur féminité, le résultat fait plaisir à voir et prouve que l'expression "La beauté n'a pas d'âge" n'est pas qu'un cliché. 

Je peux rarement poster des extraits de ces séances qui sont avant tout privées. Mais quand, comme aujourd'hui, on m'autorise à le faire, ça me rempli de joie.

Merci à Bénédicte de m'avoir accordé sa confiance et de m'autoriser à partager avec vous ces instants suspendus.  

Cliquez sur les images pour passer en plein écran.